8ème édition
1-2-3 octobre 2019
Porte de Versailles

Le salon de tous les projets mobiles

Quand la maintenance prédictive se conjugue à la voiture connectée, les réparations se font en ligne !

Maintenance prédictive, réparations en ligne : quand la voiture devient garagisteIoT, IA et statistiques

Grâce à un mélange d'IoT, de statistiques et d'intelligence artificielle, il est possible de personnaliser l'entretien d'un véhicule connecté en fonction de chaque conducteur et de chaque pièce.

Pourquoi attendre la panne ou un seuil théorique pour changer les pièces usées d'une voiture ? La question taraude depuis longtemps des constructeurs automobiles qui aimeraient fluidifier le processus de maintenance et de réparation de leurs véhicules. Car pour savoir quand changer une pièce, les conducteurs se fient pour l'instant à des recommandations basées sur la distance parcourue depuis le dernier remplacement. Ces recommandations correspondent à la distance moyenne à partir de laquelle la pièce commence à être endommagée. Sauf que son usure effective peut grandement varier selon l'agressivité de la conduite, la vitesse moyenne, la météo ou encore le type de routes empruntées.

Grâce à l'IoT embarqué dans les véhicules connectés, les constructeurs vont pouvoir, en vrac, analyser l'usure de chaque pièce, personnaliser leurs recommandations de maintenance, prévenir les conducteurs lorsque le temps est venu de passer au garage voire même effectuer certaines interventions à distance. De nombreux constructeurs, comme Renault, PSA, Ford ou Volkswagen se préparent déjà à intégrer ces méthodes, à mesure que le parc automobile se renouvelle et que la proportion de véhicules connectés grandit, pour les deux ou trois années à venir.

 

La pratique remplace désormais la théorie 

Ils peuvent, pour ce faire, s'adjoindre les services de start-up comme le Français Drust, fondé par trois anciens de la R&D de PSA. Ce dernier peut analyser directement les données relatives à un véhicule connecté ou celles d'une voiture classique, après avoir installé son boitier connecté. L'entreprise se concentre pour l'instant sur l'usure des freins et des pneus. "Pour les pneus, nous utilisons les données d'un accéléromètre fixé sur le châssis pour détecter les ... ... Lire l'article en intégralité

Garentir une relation client de longue durée

La maintenance prédictive permet au constructeur de prévenir les conducteurs dont le véhicule a besoin d'une révision, par exemple via une notification sur leur smartphone, puis de leur proposer un rendez-vous chez un concessionnaire partenaire. Pour le client, c'est la garantie d'intervenir avant qu'il ne soit trop tard… ou d'éviter d'alourdir la facture. "Les plaquettes de freins sont fixées sur un disque avec une épaisseur d'usure. Si on dépasse cette épaisseur, on attaque les pièces de fixation et on endommage le disque qu'il faudra aussi changer," prévient Pascal Galacteros. Pour les constructeurs, il s'agit de privilégier leur propre réseau de réparation. En étant les premiers à savoir qu'un véhicule a besoin de maintenance, ils peuvent aiguiller les conducteurs et éviter qu'ils se rendent chez des garagistes indépendants. Quant aux garagistes, ces prédictions d'usure leur permettront de mieux anticiper la demande et donc de s'assurer d'avoir les bonnes pièces en stock ... Lire l'article en intégralité.

 

Les dernières innovations en maintenance prédictive, IoT et IA, qui transforment la mobilité des entreprises, vous sont présentées les 17 et 18 octobre à la Porte de Versailles. Pour ne pas manquer le rendez-vous, suivez-nous sur Twitter ! @Salon_Mobility