11ème édition
11 ET 12 OCTOBRE 2022
Paris

Le salon B2B des solutions mobiles

Visiteurs

Rafi HALADJIAN

CEEO
JUICE

J'ai fondé Juice.tech avec mes jeunes camarades. Juice est votre compagnon audio personnel qui concocte en temps réel un programme audio sur mesure. Il mixe rien que pour vous, les news qui vous intéressent minute par minute, la musique que vous aimez et des podcasts courts pour comprendre et apprendre. Et ce n'est qu'un début. Téléchargez l'App sur https://Juice.tech.
Avant d'en arriver là, j'ai, entre autres choses, fabriqué des cacahuètes intelligentes, des mères juives programmables, des lapins communicants au nom imprononçable et, encore avant, j'ai démarré l'Internet en France. J'ai aussi fait du minitel, mais c'était il y a très très longtemps et vous n'étiez pas nés.
Je porte des lunettes, je ne conduis pas, un de mes enfants est une fille, je n'aime pas les concombres et je parle plus de langues que nécessaire.
A part ça, rien.


Rafi Haladjian commence sa vie professionnelle dans l'audiovisuel, en produisant et réalisant des entretiens filmés avec des figures du monde littéraire et artistique : Ionesco, conversation autour d'une caméra (1982), Italo Calvino, l'intervista inesistènte (1984), Fellini (1990)2.

En 1986, il est recruté par la société Publications Nouvelles fondée par Guy Sitbon pour s'occuper des activités Minitel naissantes de la société. Il devient directeur général de l'entreprise en 1987 avant de la racheter en 19923. En 1999, Rafi Haladjian revend l'ensemble de ses activités autour du Minitel et de l'Audiotel françaises au groupe Neocom Multimedia4.

Rafi Haladjian crée le  la société FranceNet, qui est le tout premier opérateur Internet en France5,6. FranceNet propose des accès à l'Internet par le réseau téléphonique commuté (RTC) mais aussi à travers le réseau Audiotel, ce dernier permettant un accès sans abonnement, le prix de la connexion étant prélevé par France Telecom et reversé à FranceNet. En même temps que FranceNet, il crée FranceWeb, annuaire du web en français, permettant à tous les nouveaux utilisateurs de trouver leur chemin sur l'Internet. En 1995, il diversifie l'offre en créant un deuxième fournisseur d'accès, Micronet, spécialisé dans les connexions à bas coût. Outre son offre de fournisseur d'accès, FranceNet propose dès 1994 l'hébergement de sites, puis la conception et le développement d'applications, de logiciels marchands (utilisés par La Redoute), et de logiciels de mesure d'audience avec l'institut BVA alors dirigé par Jean-Louis Missika. Haladjian met aussi en place un environnement de chat graphique, Catacombes Palace5.

En 1996, Rafi Haladjian est le président de l'Association française des prestataires de l’internet (AFPI). Le , il est placé en garde à vue par la gendarmerie française qui découvre des images à caractère pédophile sur l'Internet et tient le fournisseur d'accès pour responsable. Rafi Haladjian est mis en examen. Cette affaire provoque un tollé auprès de tous les fournisseurs d'accès qui entament une grève des Newsgroups. Le non-lieu à l'encontre de Rafi Haladjian ne sera prononcé qu'en 2000.

À partir de 1998FranceNet se spécialise dans la conception et l'hébergement d'applications web pour des grands comptes et grands médias, tels que La RedouteCarrefourL'OréalSociété générale ou Le Monde et Le Figaro. FranceNet construit les premiers grands data centers français7. Le nombre de salariés passe de 5 fin 1994 à 300 en 20008. La société change de nom et devient Fluxus en 2000 en prévision d'une introduction en bourse5. Elle est finalement achetée par British Telecom en 2001. En 2003, après le départ de Rafi Haladjian de la direction de l'entreprise, Fluxus est renommée British Telecom France
Pour Rafi Haladjian, l’étape suivante est de tout connecter à l’Internet en continu.

Il fonde donc Ozone, fournisseur de connexion Wi-Fi communautaire. Il couvre 65 % de la surface de Paris avec deux mille antennes Wi-Fi placées sur les toits d'immeuble qui sont mis gratuitement à la disposition d'Ozone par les habitants en échange de bande passante Internet4. Ce réseau pervasif, en avance sur la 3G, permet aux utilisateurs d’être connectés en permanence à l'internet où qu'ils soient. Ozone est racheté en 2007 par Neuf/SFR9.

En 2003, il crée avec Olivier Mével la société Violet avec l'ambition de connecter tous les objets à l'Internet. Violet crée un premier proof of concept, la Lampe DAL, lampe munie de DEL multicolores et connectée à Internet en Wifi qui change de couleur selon les informations qu'elle reçoit. Une centaine d'exemplaires de la Lampe DAL sont fabriquées et vendues. Haladjian et Mével décident alors de créer un produit plus accessible et lancent Nabaztag, un robot interactif, connecté à Internet, qui bouge les oreilles, parle, lit les contenus du Web ou les mails, change de couleur selon la météo ou la bourse. Il obéit aux commandes vocales. Il reconnaît les objets munis de puces RFID. Des livres de la collection jeunesse des éditions Gallimard et Nathan sont munis de puces qui permettent à Nabaztag d’en lire l’histoire lorsqu’il renifle l’ouvrage.

Nabaztag est considéré comme un des tout premiers appareils communicants ou objets connectés, pionnier de l'Internet des objets. Il préfigure également, avec plus de dix ans d’avance, les assistants vocaux tels qu' Amazon Écho ou Google Home.

En 2010, Rafi Haladjian crée la société Sen.se qui développe une plateforme et des objets pour collecter des données de la vie quotidienne et leur donner du sens. En , la société Sen.se livre son nouvel objet connecté universel - dénommé Mother10 - qui utilise l’IA (Machine learning) pour fournir des applications liées à la santé et à la domotique. Suivent les Peanuts, capteurs faciles à utiliser et à petit prix, destinés à démocratiser l’usage des objets connectés.

Le , Rafi Haladjian vend sa société Sen.se et Mother à la société Eridanis, filiale du groupe Astek / Robinson Technologie11.

En 2018, il lance Moralscore.org, comparateur de l’éthique des entreprises qui note les marques selon leur respect des valeurs morales (moralscore.org [archive])12.

Il est l'auteur de Devenez Beau, Riche et Intelligent avec Power Point, Excel et Word, (Éditions d'Organisation, 2003) critique de l'usage de la suite Microsoft Office et en particulier de PowerPoint dans la finance, le conseil et les grandes entreprises et description à visée humoristique de la période de la nouvelle économie (1999-2000).

Il aurait créé une vingtaine d'entreprises en tout, au rang desquelles CDromadaire, le journal sur CDrom pour les 3-6 ans, est vendu en kiosque et lancé en 199713.


Interventions

11/10/2022, 10h00-10h30 :