10ème édition
9 ET 10 NOVEMBRE 2021
Paris

Le salon IT des solutions et applications mobiles

Deepomatic, spécialiste de la reconnaissance d'images, lève 2,3 millions d'euros pour conquérir les télécoms

Deepomatic commercialise une suite logicielle permettant de concevoir des applications à base de reconnaissance d'images. Après avoir conquis des entreprises dans la santé, les transports ou le retail, la pépite française souhaite se concentrer sur le marché des télécoms. Elle vient de lever 2,3 millions d'euros pour atteindre cet objectif. La start-up française Deepomatic, spécialisée dans la reconnaissance d'images, annonce ce lundi 26 avril une nouvelle levée de fonds de 2,3 millions d'euros. Le tour de table a été mené par Swisscom Ventures, le fonds d'investissement de l'opérateur national suisse, et Octave Klaba, le CEO d'OVH. La dernière levée de fonds de cette pépite de 6,2 millions d'euros remonte à février 2019. CONQUÉRIR LE SECTEUR DES TÉLÉCOMS Ces nouveaux fonds visent à accélérer le développement européen de la jeune pousse sur les télécoms, un secteur dans lequel elle est déjà présente aux côtés de Bouygues Telecom et de Swisscom pour évaluer instantanément l'état des réseaux de télécommunications et guider les techniciens dans l'accomplissement de leurs tâches. La plateforme de Deepomatic a appuyé plus d'un million d'interventions en 2020 et en accompagnera plus de deux millions en 2021, d'après la jeune pousse. Des prévisions portées par la réglementation européenne sur la fibre : d'ici 2025, tous les ménages devront avoir accès à une connexion d'au moins 100 mégabits par seconde (Mbit/s). INDUSTRIALISER LA RECONNAISSANCE D'IMAGES Implanté à Paris et à New-York, Deepomatic a été lancé en juillet 2014 par Augustin Marty, Aloïs Brunel et Vincent Delaitre. L'entreprise commercialise une suite logicielle qui permet de concevoir des applications à base de reconnaissance d'images et de les déployer à l'échelle industrielle. La plateforme fonctionne en SaaS ou en local. La start-up était présente dans les secteurs des transports, de la santé ou encore du retail. Elle a séduit de grandes entreprises telles que Sanofi, Indigo, Compass, Valeo… Mais elle souhaite désormais exclusivement se concentrer sur le secteur des télécoms. Deepomatic dit être à l'équilibre financier et avoir triplé ses revenus récurrents depuis son dernier tour de financement en février 2019. Il ne communique pas sur son chiffre d'affaires. ALICE VITARD Source : https://www.usine-digitale.fr/article/deepomatic-specialiste-de-la-reconnaissance-d-images-leve-2-3-millions-d-euros-pour-conquerir-les-telecoms.N1086689