9ème édition
3 ET 4 NOVEMBRE 2020
Porte de Versailles

Le salon des solutions et applications mobiles

Timcod arme le personnel mobile augmenté

Après l’entrepôt 4.0 présenté en février, l’agence Timcod’Lab propose un démonstrateur numérique centré sur le personnel mobile augmenté.

A quoi reconnaît-on un travailleur augmenté, à son exosquelette?

« Pas chez nous ; il est plutôt armé d’informations en temps réel. Il possède une visibilité parfaite des besoins de son client et connaît jusqu’au nouveau point de livraison souhaité, transmis il y a quelques secondes par téléphone à un collaborateur. Sur le terrain, les nouveaux enjeux consistent à être réactif, plus rapide, plus green et moins cher » souligne Jacques Deckert, Directeur Stratégie Business Innovation du Groupe Timcod.

Plutôt que de confier à chaque livreur l’ensemble de l’historique des clients, il s’agit d’adapter la solution nomade afin qu’elle réponde au mieux à chaque défi concret de traçabilité et de mobilité, au fil de l’eau.

Une logistique efficace pour Système U

Les clients sont des enseignes de la grande distribution, comme le groupe Système U (1500 magasins). Timcod accompagne le GIE informatique du groupe dans la mise en œuvre et le maintien en condition opérationnelle d’infrastructures Wi-Fi, lors de la distribution et de la maintenance des solutions de mobilité Zebra en points de vente et entrepôts.

D’autres clients exercent dans le secteur de la santé (CHRU Nancy), dans l’agroalimentaire (Eurial), dans l’énergie (Anvolia), l’industrie (Lacroix) ou dans les collectivités (Edicia).

Le futur commence aujourd’hui – baseline de l’agence Timcod’Lab – suggère aux professionnels de la logistique, la mise en place de solutions innovantes, réactives et économiques.

« L’approche client-serveur s’avère trop rigide, trop lourde pour une logistique en temps réel. En revanche, la réalité augmentée trouve des applications concrètes en suivi de la Supply Chain, avec une mise en œuvre rapide. »

Workflow et analyses prédictives

Les technologies retenues varient selon les projets : « Nous associons l’état des stocks à la géolocalisation pour re-router des produits, par exemple. L’acquisition autonome de données par tags RFID, la gestion des flux, le Big Data, les analyses prédictives et les objets connectés… toutes ces approches sont implémentables et intégrables tout de suite » assure le manager.

Tablette Zebra en repérage et localisation d’actifs

Les professionnels itinérants travaillent soit en entrepôt, soit sur la route ; ils sont chargés parfois de la maintenance d’installations techniques, ou de la commercialisation de denrées et de produits.

Par conséquent, ils ont recours à l’intégration de matériels et de logiciels distincts. Avec le développement à façon de logiciels (Web ou Android) Timcod’Lab établit le lien avec l’ERP du client, parfois aussi avec un logiciel de gestion d’interventions tel Praxedo, en partenariat avec l’éditeur.

« Les accessoires mobiles s’adaptent aux gestes métiers : lunettes connectées et dispositif wearable permettent le pilotage main libre du terminal qui reste en poche. Les yeux de l’utilisateur restent fixés sur le client, ou sur l’équipement à dépanner. »

Percée des tablettes durcies sous Android

Inspection numérique au rayon frais

« La tendance actuelle consiste à fournir le bon équipement pour le bon usage. Le terminal mobile doit être costaud, pérenne, administrable à distance. Les autres critères prioritaires sont l’autonomie de la batterie, les services communicants voix-données en adéquation avec les besoins et la sécurité des échanges sans fil. Je note une résistance du clavier plus efficace que l’écran tactile en présence de poussières ou de projections d’eauEt, pour une lecture de plans ou de contrats en pleine lumière, un écran de bonne taille s’impose. »

Selon Jacques Deckert, la dernière génération de tablettes durcies sous Android 10 devient compétitive, sécurisée, administrable, moins chère et mieux adaptée qu’un smartphone haut de gamme d’Apple ou de Samsung à 1500 Euros.

Le seuil psychologique d’acquisition du terminal de terrain se situerait autour de 500 à 700 Euros pour les besoins classiques. Il frôlerait les 1 000 Euros pour les activités de terrain les plus exigeantes.

Le groupe Français Timcod, créé en 2002 compte 120 experts techniques et métiers qui travaillent en équipe ; il affiche un CA 2019 (au 31 mars 2020) de 29,5 Millions d’Euros en croissance de +17% pour un résultat net positif supérieur à 3%.

Par Olivier Bouzereau, pour le salon Mobility for Business

... et retrouvez TIMCOD sur le prochain salon les 3 et 4 novembre 2020