9ème édition
1-2-3 octobre 2019
Porte de Versailles

Le salon de tous les projets mobiles

Radiographie de l’économie mobile

’ensemble des activités liées aux mobiles, smartphones, applications et services devrait représenter 1,6 milliard de dollars en 2018 en augmentation de 3 % par rapport à l’année précédente.

C’est ce qu’indique le dernier rapport intitulé Worldwide Semiannual Mobility Spending Guide que vient de publier la cabinet IDC. Un montant qui correspond au PIB du Canada ou de la Corée du Sud, respectivement 10e et 11e au classement mondial. Ces chiffres montrent à la fois la place qu’a prise le mobile dans la vie des entreprises comme des particuliers et l’évolution rapide de ces technologies qui n’existaient quasiment pas il y a à peine plus de 10 ans. Rappelons que le premier iPhone a été dévoilé par Apple en 2007.

« Les nouveaux cas d’utilisation de la mobilité et l’adoption de technologies dans les entreprises stimulent la croissance dans les trois dimensions du marché, smartphones, logiciels et services, commente Phil Hochmuth, directeur du programme Enterprise Mobility d’IDC. Alors que les performances et les fonctionnalités des appareils continuent d’évoluer avec la réalité augmentée et l’intelligence artificielle et les réseaux 5G à l’horizon, les choix technologiques pour les acheteurs de technologies mobiles deviendront de plus en plus complexes et essentiels au succès des entreprises ».

Les services de mobilité constitueront la catégorie technologique la plus importante au cours de la période de prévision 2016-2021, représentant près de 60% des dépenses globales de mobilité et dépassant 1 billion de dollars en 2021. La catégorie est dominée par les services de connectivité mobile autrement dite les abonnements, qui fourniront plus de 90% dépenses de services de mobilité. Cependant, les services de mobilité d’entreprise, axés sur la planification, la mise en œuvre, l’exploitation, la maintenance et le support des stratégies mobiles, applications et appareils ou la consommation finale de services via un smartphone, connaîtront une croissance moyenne de 15 % sur les 5 ans à venir.

Les smartphones représenteront environ 75% des dépenses en matériel. Les consommateurs effectuant la mise à niveau et le remplacement de leurs smartphones, et les entreprises équipent leurs salariés d’appareils portatifs peut accéder aux applications d’entreprises et communiquer en temps réel. Il faut rappeler que pour la première fois le trimestre dernier, les ventes de smartphones ont diminué pour représenter 407 millions contre 432 millions pour la même période un an plus.

Bien qu’il s’agisse de la plus catégorie qui représente les ventes les plus faibles, les logiciels connaîtront une développement rapide avec une croissance de 15 % par an. Les applications mobiles d’entreprise seront le segment le plus important des dépenses de logiciels mobiles, atteignant 7,1 milliards de dollars en 2021. Les entreprises vont également accroître leurs efforts de développement avec des plates-formes de développement d’applications mobiles enregistrant une croissance moyenne de 20 % sur cinq ans. Toutefois, les quatre segments de logiciels, y compris la sécurité de l’entreprise mobile et la gestion de la mobilité de l’entreprise, devraient générer des TCAC à deux chiffres sur cinq ans.

Les consommateurs représenteront plus de 70% des dépenses totales de mobilité pour les années à venir, la majeure partie de ces dépenses – plus de 1 milliard de dollars par an – allant vers les services de connectivité mobile et les smartphones combinés.

L’industrie qui verra les dépenses de mobilité les plus importantes en 2018  est celle des services professionnels, suivie de la banque, les industries de fabrication discrète et du commerce de détail. Dans les quatre cas, la majorité des dépenses ira aux services et appareils de connectivité mobile, principalement les smartphones et les ordinateurs portables.

Les services de mobilité d’entreprise constitueront également une catégorie de dépenses importante dans la mesure où ces industries mettent en œuvre et exécutent leurs stratégies mobiles. Les secteurs des services bancaires et des industries manufacturières distinctes investiront chacun plus de 1 milliard de dollars dans les applications d’entreprise mobile et les plateformes de développement d’applications mobiles (combinées) en 2018.

Les États-Unis et la Chine représenteront chacun environ 20% de toutes les dépenses de mobilité, ce qui en fait les deux plus grands marchés géographiques devant l’Europe de l’Ouest et l’Asie / Pacifique (à l’exclusion de la Chine et du Japon). Les pays qui connaîtront la croissance la plus rapide des dépenses de mobilité au cours de la période de prévision de cinq ans seront les Philippines (8/1%), l’Inde (7,4%) et le Pérou (7,1%).

En ce qui concerne l taille de l’entreprise, ce sont les grandes et très grandes entreprises (respectivement 500-999 employés et plus de 1000 employés) qui investiront le plus en solutions mobiles.

Source : https://www.informatiquenews.fr/radiographie-de-leconomie-mobile-56217