8ème édition
17 & 18 octobre 2018
Porte de Versailles

Le salon des solutions et applications mobiles

Google recommande 21 smartphones Android pour l'entreprise mais pas ceux de Samsung

Business Intelligence : Le nouveau programme Android Enterprise Recommended vise à conseiller des terminaux pour un usage pro en entreprise. Le numéro un mondial qui ne manque pas d'arguments en la matière n'en fait pas partie.

De l'eau dans le gaz entre Google et Samsung qui est pourtant le premier vendeur de smartphones Android sur la planète ? Mountain View vient en effet d’annoncer une nouvelle initiative afin de faciliter l’adoption des terminaux Android en entreprise, il s’agit d’un programme baptisé Android Enterprise Recommended  qui calibrera les recommandations selon les besoins du prospect.

 

 

L’un des principaux soucis pour Android en entreprise est la multiplicité des versions dont il faut gérer les mises à jour. “Les terminaux du programme répondent à un ensemble de spécifications élevées pour le matériel, le déploiement, les mises à jour de sécurité et l'expérience utilisateur afin d'aider les entreprises à gérer les environnements d'entreprise les plus complexes et les plus divers”, écrit Google.

Une première liste de 21 smartphones recommandés est d’ores et déjà disponible. On y trouve des références chez BlackBerry ( KEYone et Motion), Huawei (Mate 10, Mate 10 Pro, P10, P10 Plus, P10 Lite et P smart), LG (V30, G6), Motorola (X4 et Z2), Nokia (8) et bien sûr les smartphones maison Pixel, Pixel XL, Pixel 2 et Pixel 2 XL.

Mais aucun modèle de Samsung. Ce qui est franchement curieux étant donné le tropisme B2B affiché par Samsung depuis des années. En effet, contrairement à la plupart des fabricants, le numéro un mondial possède une division entreprises et opère une communication forte auprès des entreprises autour de ses smartphones haut de gamme (gamme S et Note) en mettant en avant des arguments qui pourtant devraient coller avec le programme de Google.

On peut citer la sécurité directement dans le processeur avec Knox, la séparation hermétique des usages pros/persos, des outils de déploiements et d'administration de flottes... En termes d'expérience utilisateur, on peut également évoquer le multi-tâches puissant, le stylet, les apps bureautiques intégrées etc..

Bref, on ne comprend pas bien Google sur ce coup là...  

Source : http://www.zdnet.fr/actualites/google-recommande-21-smartphones-android-pour-l-entreprise-mais-pas-ceux-de-samsung-39864602.htm