8ème édition
1-2-3 octobre 2019
Porte de Versailles

Le salon des solutions et applications mobiles

L'IoT, un territoire méconnu des entreprises

Selon le cabinet Gartner, parce que l'Internet of Things ou Internet des Objets (IoT) fait intervenir un grand nombre de technologies nouvelles, dont beaucoup sont inconnues de l'entreprise, celles-ci doivent se doter de nouvelles compétences.

Dans un rapport de Gartner rédigé par l'analyste Nick Jones, ce dernier conseille aux responsables de l'architecture d'entreprise et de l'innovation technologique chargés de la stratégie IoT d’établir une liste des technologies IoT les plus importantes pour leur activité digitale et de développer les architectures informatiques adéquates, d’identifier les déficits en matière de compétences et de planifier les recrutements et les ressources nécessaires. Parmi ces technologies, Nick Jones cite notamment la plate-forme IoT, en référence à ces suites logicielles délivrant les fonctions les plus courantes requises par les systèmes IoT. Ces fonctions couvrent des domaines aussi divers que l'approvisionnement et la gestion des points d'extrémité, la conversion des protocoles, le développement d'applications, la collecte et la gestion des données, le traitement des flux d'événements, l'analyse, la visualisation, la cybersécurité, le réseau, les communications, le workflow et la gestion des processus métier, le développement intégré et les adaptateurs d'intégration pour se connecter aux systèmes d'entreprise.

Les plates-formes IoT modernes sont capables de supporter des architectures IoT sophistiquées impliquant des jumeaux numériques ou « digital twins » et les traitements distribués entre périphériques Edge, passerelles et systèmes centraux. Celles-ci peuvent fonctionner sur site ou être délivrées comme services cloud. Dans le genre, on peut citer AWS IoT, Microsoft Azure IoT Suite, GE Predix, PTC ThingWorx et Siemens MindSphere. Cependant, l’étude de Gartner fait remarquer que les plates-formes IoT ne pourront participer au renouvellement du modèle d'entreprise qu’après que celle-ci aura résolu le défi fondamental auquel elle est confrontée : à savoir, la mise en place d'une nouvelle stratégie commerciale. Car, comme l’indique le rapport, « aucune plate-forme ne peut prétendre prendre en charge toutes les applications IoT ». Le coût n’est pas l’aspect le plus anodin de cette remise à plat, car les frais de licence peuvent aller de quelques dizaines à plusieurs centaines de milliers de dollars.

 

Le ROI à ne pas oublier

Le rapport conseille également aux responsables de l'architecture d'entreprise et de l'innovation technologique chargés de l'IoT de rechercher un retour sur investissement rapide. Toujours selon l’étude, ils doivent également être prêts à envisager de changer de plates-formes à long terme si celles-ci proposent plus tard des produits plus adaptés ou si les fournisseurs et les technologies choisies ne sont plus compétitifs. Les responsables de l'IoT devraient pour cela effectuer une veille sur les technologies IoT émergentes et établir la liste des technologies IoT prioritaires pouvant répondre aux besoins commerciaux de l’entreprise. Ils devraient également comprendre et participer davantage au développement de la stratégie commerciale digitale de leur entreprise.

« De nombreuses décisions technologiques seront influencées par les besoins futurs de l'entreprise et une bonne compréhension des orientations commerciales permettra de choisir des architectures plus solides », indique encore le rapport de Gartner. Enfin ce dernier recommande aux responsables de la stratégie IoT de réévaluer la viabilité des principaux fournisseurs de technologie IoT tous les six mois ou chaque fois qu'un événement significatif se produit, comme une acquisition ou un changement de direction stratégique.

Source : http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-l-iot-un-territoire-meconnu-des-entreprises-69414.html