8ème édition
1-2-3 octobre 2019
Porte de Versailles

Le salon de tous les projets mobiles

Schindler prédit les pannes de ses escalators et ascenseurs avec l'IoT

L'industriel suisse Schindler a conclu un partenariat avec Huawei pour connecter et extraire des données de ses millions d'ascenseurs et escaliers roulants.

Chaque jour, les ascenseurs et les escaliers mécaniques de Schindler transportent 1 milliard de personnes. Pour tirer des données d’affaire de ces millions d'actifs connectés, l’entreprise suisse, vieille de 150 ans, a décidé de combiner edge computing et apprentissage machine. Lors de la conférence Huawei Connect qui se tient à Shanghai du 5 au 7 septembre, le chef des opérations digitales (Chief Digital Officier - CDO) de Schindler, Michael Nilles, a expliqué comment l’entreprise utilisait l’edge computing pour gérer de façon plus intelligente une entreprise industrielle soumise à des fluctuations d’exploitation. « La transformation numérique a un coût et demande beaucoup de travail », a déclaré le CDO. La remise à plat a commencé il y a six ans environ par la consolidation d’un grand nombre d’activités impliquant 60 000 salariés et associés dans le monde. Ensuite, Schindler a rationalisé ses processus internes, sa chaîne d'approvisionnement en particulier.

Mais, selon Michael Nilles, le « véritable défi » a été d’équiper de capteurs les 15 millions d'ascenseurs disséminés sur le terrain, même les plus anciens, et de les configurer en architecture de réseau IoT évoluée, la fameuse architecture edge computing, pour les rendre « intelligents ». Pour faire court, l’edge computing permet de traiter les données au plus proche de la source, en « bordure » du réseau. Elle permet d’améliorer les performances, la qualité du service, mais aussi de réduire le trafic et la latence. La solution Edge développée par Huawei et Schindler a été intégrée aux ascenseurs et aux escalators. Via une passerelle IoT, elle remonte désormais ses informations vers la plate-forme cloud Predix de General Electric. Grâce à Predix, Schindler peut effectuer, par exemple, la maintenance prédictive de ses actifs.

 

La mine de données Schindler Ahead

« La capacité de traitement au niveau des périphériques Edge est fournie par Huawei, mais la technologie a été développée en commun ces dernières années », a expliqué le Chief Digital Officier. « La technologie Edge est l'une des innovations les plus importantes de ces deux dernières années et elle continue à évoluer. Sans edge computing, le fonctionnement des machines industrielles, l'internet industriel ne sont pas possibles. Il est indispensable d’avoir de l’intelligence et du traitement informatique à proximité des assets. En plus de cela, il y a le cloud, dans lequel se fait la collecte des informations, auquel s’ajoutent le traitement big data et l’apprentissage machine pour des analyses de données plus sophistiquées ».

Mis ensemble, tous ces éléments débouchent sur Schindler Ahead. La plateforme lancée plus tôt cette année a été développée pour rassembler les données sur les équipements, les clients, les usagers et les techniciens de maintenance. Des applications sur mesure permettent aux propriétaires de bâtiments ou aux opérateurs de vérifier l'état de leurs équipements et d’effectuer des mises à jour en temps réel. Le système permet de réduire considérablement les temps d'arrêt des matériels et des services aux « usagers ». « Un facteur très important de l'internet industriel, c'est que l’on déploie une solution prête pour l'avenir », a déclaré Michael Nilles. « Regardez le modèle de Tesla. Le software est vraiment le vecteur d’innovation. C’est pour cela qu’il faut être sûr de pouvoir mettre à jour son architecture edge et ses assets ».

 

 

Défis et complexité

« On dit souvent que la technologie est simple, mais je peux vous dire que dans le cas de l’internet industriel, la technologie est un énorme défi de complexité », a déclaré le CDO. « Il faut de bons partenaires, car il faut associer des activités qui relèvent de la mécanique, de l’électronique et du numérique ». L'écosystème est très important, or historiquement, les entreprises qui ont passé plusieurs décennies à se protéger et à protéger leurs innovations ne sont pas habituées à cela. Aujourd’hui, elles doivent apprendre à travailler dans un vaste écosystème. « De plus, au final, toute cette digitalisation, toute cette connectivité doivent avoir un impact positif sur son activité. C’est pourquoi il ne faut pas se tromper sur le business model ».

Un autre défi que les tous les dirigeants d'entreprise connaissent bien : le recrutement. « On trouve de très bons ingénieurs dans l’industrie, très à l’aise avec les aspects mécanique et électrique, mais ce ne sont pas des experts en logiciels. Par ailleurs, dans les entreprises, le personnel IT est souvent affecté à la maintenance des systèmes classiques et n’est pas habitué à travailler avec le cloud, l’IoT ou l’edge computing », a encore déclaré le CDO. C’est pour cette raison que, afin d’accompagner sa transformation digitale et entrer rapidement dans les arcanes de l’IoT, Schindler s’est associé à Huawei. Les experts de GE Digital ont également apporté leur concours pour tous les aspects du cloud. « L’accès aux compétences technologiques est vraiment très inégal à l'échelle mondiale, et comme on le sait, les entreprises industrielles ne sont pas celles qui attirent le plus les experts en IT ou en technologies digitales ».

 

En route vers l'Internet industriel

Mais que va faire Schindler, maintenant que l’industriel a connecté ses escalators à Internet ? La technologie orientée consommateur n’est pas la première chose à laquelle on pense pour une entreprise dont l’activité principale est centrée autour des ascenseurs. Pourtant, Schindler a bien l'intention d’inventer de nouveaux leviers d’affaires pour profiter de cette connectivité. « Nous avons identifié une prochaine grande étape autour de l’usage de l’internet industriel », a déclaré Michael Nilles. « Nous transportons chaque jour 1 milliard d’usagers. C’est 1 milliard de points de contact possible. Si nous faisons communiquer ces usagers avec nos équipements, ils pourront avoir de meilleures informations pour parcourir la ville, se déplacer dans les bâtiments, en un mot, vivre une expérience de transport meilleure et plus transparente que celle du monde actuel ».

Source : http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-schindler-predit-les-pannes-de-ses-escalators-et-ascenseurs-avec-l-iot-69289.html