6ème édition
17 & 18 octobre 2017
Porte de Versailles - Hall 5.1

Le salon des solutions et applications mobiles

Production de données : l’IoT profite aux spécialistes du stockage

L’Internet des Objets entraîne naturellement une augmentation exponentielle de la production de données. Selon une étude réalisée par 451 Research, les entreprises IT s’équipent en conséquence afin de stocker et gérer ces données.

Expliquer que l’IoT augmente le nombre de données produites et donc le besoin de stockage physique revient à citer Captain Obvious. Mais les acteurs de l’IoT et de l’IT veulent tout de même avoir des informations précises à ce sujet afin d’éviter des ruptures de stock qui freineraient ces deux économies.

 

La production de données IoT poussent les entreprises à investir dans le stockage

Pour aider les fabricants de baies serveurs/ disques durs, les fournisseurs IoT a y voir plus clair, 451 Research a publié une étude le 5 septembre concernant les intentions des entreprises à ce sujet.

Résultat, 32,4 % des organisations prévoient d’augmenter leur capacité de stockage dans les 12 prochains mois. Un peu moins de 30 % (29,4 %) des interrogés souhaitent augmenter leurs infrastructures serveurs. 27,2 % des sondés comptent agrandir leurs infrastructures Cloud, tandis que 30,2 % prévoient de se procurer davantage d’équipements nécessaires à la mise en place du Edge computing.

D’autres domaines que l’Iot entraînent l’augmentation de la production de données. Mais l’étude de 451 Research tend à démontrer que 65,6 % des interrogés comptent augmenter leurs dépenses dans l’IoT, alors que seulement 2,7 % d’entre eux planifient une réduction des dépenses.

 

Le Cloud n’est pas la solution préférée des entreprises

L’étude s’intéresse également à la manière dont les entreprises gèrent leurs données IoT. Premier élément de réponse, les deux tiers des répondants affirment que les informations récoltées seront stockées à vie sur des infrastructures physiques, tandis que le tiers restant imagine les migrer sur un cloud public.

Par ailleurs, 53,1 % des entreprises stockent leurs données leurs propres data centers et 59,1 % effectuent les analyses depuis ces mêmes infrastructures. Les fonctionnalités de Edge Computing se répandent plus doucement. Seulement 22,2 % des sondés affirmenstt que leur entreprise effectue l’agrégation et l’analyse des données depuis les capteurs IoT eux-mêmes, tandis que 23,3 % le font depuis les infrastructures IT.

Il s’agit pourtant d’une tendance de fond de l’IoT selon les analystes de 451 Research qui estiment que plus en plus de sociétés souhaitent maîtriser leur production en temps réel.

Ce n’est pas l’utilisation principale de l’Internet des Objets puisque les entreprises s’équipent en grande partie pour améliorer la gestion des data centers et la sécurité depuis des caméras connectées, par exemple. Cependant, l’automatisation des usines conduira la croissance de l’IoT pendant les deux ans à venir.

Tout cela est de bon augure pour les spécialistes du stockage comme Toshiba, Seagate, Crucial, mais aussi IBM, Microsoft ou AWS.

Source : http://www.objetconnecte.com/production-stockage-iot-0609/