8ème édition
1-2-3 octobre 2019
Porte de Versailles

Le salon de tous les projets mobiles

Google Glass : Google vise maintenant le BtoB

Après deux ans d'absence, les Glass de Google refont leur apparition avec l'objectif de cibler les entreprises. DHL, General Electric ou encore Opel les utilisent.

Google a maintenant une vision claire de l'avenir qu'il souhaite donner ses Glass. La seconde version de ses lunettes connectées dévoilées il y a moins d'une semaine s'avère taillée pour répondre aux besoins des entreprises et à leurs projets en matière de réalité augmentée. Il s'agit là d'un repositionnement qui intervient deux ans et demi après l'arrêt du programme Explorer qui permettait au grand public d'acheter une version bêta des lunettes connectées de la firme.

Depuis, Google avait indiqué qu'il attendrait de présenter la prochaine génération de ses Glass uniquement lorsque ces dernières auraient atteint « la perfection ». Apparemment, c'est le bon moment puisque Alphabet, la maison mère de Google, a choisi de lever officiellement le rideau sur l'Enterprise Edition de ces lunettes, développées par sa division X. « Glass, comme vous le savez peut-être, est un ordinateur portable très petit et léger avec un écran transparent qui apporte des informations dans votre ligne de visée », a déclaré Jay Kothari, responsable du projet, en annonçant la sortie du nouveau produit à la mi-juillet. « Dans un cadre de travail, vous pouvez l'attacher sur des lunettes afin de garder l'attention sur ce que vous faites avec vos mains tout en accédant au contenu dont vous avez besoin pour faire votre travail ».

En compétition frontale avec Hololens de Microsoft

D'après Jay Kothari, des travailleurs dans de nombreux domaines - comme la fabrication, la logistique, la santé et les services - trouveront utiles de consulter un objet et accessoire connecté pour de l'information et d'autres ressources pendant qu'ils ont leurs mains occupées. « C'est pourquoi nous avons travaillé pendant deux ans avec un réseau de plus de 30 partenaires experts pour créer des logiciels personnalisés et des solutions commerciales pour Glass pour les personnes dans ces domaines », a ajouté Jay Kothari. « Nous avons également apporté des améliorations à la conception et au matériel, de sorte qu'il soit léger et confortable pour un usage à long terme. Nous avons également augmenté la puissance matérielle, le WiFi et la durée de vie de la batterie. »

Cette seconde version des lunettes connectées de Google entrent directement en compétition avec Microsoft et ses Hololens, qui a également choisi l'entreprise comme terrain de bataille plutôt que le grand public. Dans l'industrie, les casques de réalité augmentée concentrent l'attention des médias, sachant que la performance du matériel n'a d'égal que la qualité des logiciels et services tournant dessus. D'après IDC, les revenus mondiaux de la réalité augmentée et virtuelle atteindront 13,9 milliards de dollars en 2017, en hausse de 130,5% par rapport aux 6,1 de 2016.

Des cas d'usage en mobilité à venir

Sur les deux dernières années, un grand nombre de sociétés ont testé le périphérique et développé des apps spécifiques pour répondre à leurs besoins incluant DHL et Volkswagen. « Les cas d'usage incluent la technologie qui prend en charge les tâches manuelles, les fonctions pratiques de fabrication avec des informations en temps réel et des conseils pertinents pour une tâche, sans devoir manuellement générer ces informations à partir d'un autre écran, comme un périphérique intelligent ou un PC », a expliqué Adam Holtby, analyste chez Ovum.

Jusqu'à présent, les entreprises précurseures ont souvent déployé leurs propres outils et applications de réalité augmenté, aux côtés d'offres commerciales pour entreprises qui se développent. « A ce stade, pour passer à un environnement de dépense technologique robuste, le développement d'applications personnalisées par des tiers et l'intégration de systèmes joueront un rôle essentiel dans la mise en valeur des projets », a fait savoir Marcus Torchia, directeur de recherche d'IDC. A l'avenir, Marcus Torchia s'attend à ce que les dépenses initiales en réalité augmentée s'appuient sur des cas d'usage de main d'oeuvre mobile, où ces casques seront une amélioration naturelle aux investissements de mobilité existants. « Et nous verrons que les applications de l'éducation, de la recherche et du design forment une base d'adoption dans les environnements professionnels », a ajouté Marcus Torchia. Sachant que les entreprises devront également prendre en considération la façon dont ces dispositifs seront gérés et sécurisés.

Des  lunettes connectés à côté des terminaux mobiles

En parallèle de l'annonce d'Alphabet sur la dernière génération des Google Glass, VMware a annoncé un support pour ce terminal via sa solution de gestion de la mobilité d'entreprise AirWatch (EMM). « Cette catégorie de périphériques portables a été gérée par une variété d'outils EMM différents depuis un certain temps maintenant, alors, si le support de ces appareils n'est rien de nouveau, il permet de rappeler l'importance de veiller à ce que ces terminaux soient gérés de manière compatible avec d'autres appareils utilisés dans l'organisation », a ajouté Adam Holtby. « EMM ou des solutions unifiées de gestion des points d'extrémité permettront aux organisations de gérer et sécuriser des périphériques tels que Glass à côté d'un domaine de périphérique mobile intelligent plus traditionnel, via une seule console d'administration ».

Source : http://www.distributique.com/actualites/lire-google-glass-google-vise-maintenant-le-btob-26585.html?utm_source=ActiveCampaign&utm_medium=email&utm_campaign=NL+DIS+Quoti+25072017&ep_ee=6c787a05f2a920c1f23ca1284479c04f34a29211