8ème édition
1-2-3 octobre 2019
Porte de Versailles

Le salon de tous les projets mobiles

Smartphones : la stratégie entreprises de Microsoft a fait un flop

Les ventes de smartphones de Microsoft n'ont représenté que 5 M$ au cours de son troisième trimestre 2017.  Crédit photo : IDG News Service.

 

Les derniers résultats de Microsoft montrent que sa tentative de miser sur le marché des entreprises pour continuer de vendre des smartphones a échoué. Au cours du troisième trimestre fiscal de l'éditeur, ses ventes de terminaux mobile n'ont représenté que 5 M$.

A l'occasion de la présentation des résultats de son troisième trimestre fiscal 2017, Microsoft a reconnu à demi-mot que la stratégie qu'il déploie depuis un an pour centrer ses ventes de mobiles vers les entreprises n'a pas fonctionnée. « Nous n'avons pas vendu de smartphones ce trimestre », a indiqué Amy Hood, la DAF de l'éditeur. Plus précisément, le chiffre d'affaires que l'entreprise a tiré de ses livraisons de mobiles n'a atteint que 5 M$, soit deux fois moins qu'à la même période un an plus tôt. En partant du principe que chacun des produits qu'il vend lui rapporte 500 $, cela veut dire que Microsoft n'a écoulé que 5 terminaux par heure dans le monde.

Des milliards de dollars de perdus

L'effondrement de la division mobile de la firme de Redmond n'est pas vraiment une surprise. Créée à partir de l'acquisition des mobiles de Nokia en 2014, elle est en difficulté depuis 2015. A cette date, Microsoft a du inscrire à son bilan une charge de 7,6 Md$ correspondant à la dépréciation des actifs rachetés à Nokia pour 7,9 Md$ (brevets compris). Il y a moins d'un an, Microsoft a encore dépensé 1 Md$ supplémentaire et licencié 1850 employés pour réduire la voilure de sa division mobile. A l'époque, les experts avaient jugé que l'activité grand public de cette dernière était morte mais estimé qu'elle pouvait encore cibler le marché BtoB. Apparemment, ils se trompaient.

« Le rachat de Nokia a été une erreur. Ça a toujours été une cause perdue », lâche Jack Gold, le fondateur de J. Gold Associates et critique de la première heure du rachat. Pour lui, il était d'emblée clair que la vente de mobiles ne serait jamais profitable pour Microsoft. Il estime d'ailleurs que Satya Nadella, le CEO de l'éditeur, le savait dès sa prise de fonctions en 2014. « La stratégie de Satya Nadella a toujours été centrée sur le cloud, avec raison, ajoute Jack Gold. Le plus intelligent était donc de s'assurer que Microsoft allait être LE fournisseur de services et de technologie cloud pour les entreprises. Cela nécessitait de supporter un grand nombre de matériels et de systèmes d'exploitation et pas de se focaliser sur Windows dans l'univers du mobile. »

Une perte de temps au détriment du cloud

Le niveau d'attention dont une entreprise peut faire preuve est limité. En gaspiller une partie pour prendre des parts du marché des smartphones pour entreprises n'avait pas de sens puisque le véritable objectif et les profits résidaient dans le fait de croître dans le cloud sur tous les fronts. De fait, pour Jack Gold, « la meilleure chose que Microsoft a fait il y a un an est de cesser d'investir dans les mobiles pour entreprises. »

Plutôt que de baser sa stratégie autour des smartphones sur ses propres produits, Microsoft va désormais plutôt se reposer sur les Galaxy S8 et S8+ de Samsung. Ces terminaux vont être vendus dans les boutiques de l'éditeur et, une fois déballés, téléchargeront automatiquement une collection d'apps de Microsoft incluant Office, OneDrive et Outlook.

 

 

Source : http://www.distributique.com/actualites/lire-smartphones-la-strategie-entreprises-de-microsoft-a-fait-un-flop-26242.html?utm_source=mail&utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter