6ème édition
17 & 18 octobre 2017
Porte de Versailles - Hall 5.1

Le salon des solutions et applications mobiles

Wiko dévoile le Wim, son premier photophone

Le Wim de WikoLe Wim de Wiko
 

Alors qu’il poursuit son internationalisation, notamment en Afrique et en Europe de l’est, Wiko continue d’innover et de proposer de nouveaux produits. A commencer par le WIM, le premier photophone de la marque.

MWC 2017. Wiko monte en gamme. En dépits d’un catalogue de produits désormais pléthorique, allant du smartphone à la montre connectée en passant par les écouteurs sans-fil, Wiko améliore son cœur de métier qu’est la téléphonie. La filiale française du groupe chinois Tinno Mobile a dévoilé son nouveau fer de lance, le WIM, accompagné de son petit frère, le WIM Lite. Il s’agit d’un photophone, c’est-à-dire un smartphone ouvertement orienté vers la capture d’images. A ce titre, le WIM a été équipé d’une caméra frontale de 16 mégapixels, mais surtout d’une double caméra dorsale conçue par Sony. L’un des capteurs saisit des images en couleurs et l’autre en noir et blanc. Concrètement « cela permet de prendre deux photos simultanément et de les fusionner pour en former une encore plus réussie » explique Emiliano Sottani, ingénieur produit de Qualcomm. Car pour réaliser des clichés de haute volée, le fabricant français s’est offert la technologie Clear Sight de Qualcomm ainsi que les services de DxO Labs et de Vidhance afin d’améliorer l’optimisation et la stabilisation d’image de même que le zoom en pleine prise de vue. Avec cela, le WIM est capable d’enregistrer des vidéos en 4K. Le tout pour 399 € et 249€ pour la version Lite. 

Une entreprise aux grandes ambitions

Si l’attention était portée sur le nouveau fer de lance de Wiko, le fabricant en a également profité pour annoncer les modèles « U Pulse » et « U Pulse Lite ». Plus semblables à ce que Wiko a l’habitude de proposer, les U Pulse sont des modèles aux alentours des 200 € qui jouent la carte de l’équilibre : une caméra dorsale 13 mégapixels, une frontale de 8 mégapixels, un écran HD de 5,5 pouces (5,2 » pour le Lite), un quadri-cœurs de 1,3 GHz et surtout, une capacité de stockage de 32 ou 64 Gb. Une manière de répondre à la consommation de données de plus en plus débridée des utilisateurs de smartphones. « Notre objectif est de dépasser le smartphone pour nous concentrer sur l’expérience utilisateur » affirme Violetta Jovanovic, directrice marketing chez Wiko, pour justifier les choix de l’entreprise. A ce titre, les modèles Sunny, Jerry et Lenny ont tout trois bénéficié d’une version « Max », avec une batterie dont la capacité à tout simplement été doublée pour satisfaire une clientèle gourmande en autonomie. Le premier passe ainsi à une batterie de 2500 mAh quand les deux autres passent à 4900 mAh.

Source : http://www.jdt.fr/component/k2/item/565-wiko-devoile-le-wim-son-premier-photophone